AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Nam Shin, le sexopathe analphabète -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Age : 23 ans
Messages : 73
Points : 138
Localisation : Séoul
Emploi/job : employé aux archives nationales
avatar

Admin
Nam Shin
MessageSujet: Nam Shin, le sexopathe analphabète - Mar 25 Fév - 20:56


Nam Shin

Annyeong! Je suis Nam Shin. Cependant, on me surnomme aussi Shi'. J'ai actuellement 23 ans. Je suis né àElizabeth Town (Californie du Nord) , le 08 février 1991. Et je suis donc d'origine coréenne. Je suis en étude d'Histoire Coréenne et je travaille à mi-temps aux archives nationales  . D'un point de vue personnel, je suis hétérosexuel et célibatairement parlant un amoureux transi.

Sinon, j'appartiens au groupe 'nous sommes liés' , et je suis un personnage inventé. Je suis joué par Nam Woo Hyun [INFINITE]


Caractère


Gentil Réservé Doux Coulrophobique Attentionné Peureux Joyeux Borné Loyale Aglomatoréphobique

(Employé) Quelles sont les qualités de Shin ?
Shin, il est doux et attentionné en vers tout le monde. Toujours prêt à rendre service à ceux qui ont besoin, on peut compter sur lui. Il est très passionné par l’histoire et les archives nationales lui en sont reconnaissantes, il est très assidue et n’hésite pas à faire des heureux supplémentaires pour terminer un travail non achevé.

(Supérieur) Quels sont les défauts de Shin ?
Malgré toute l’attention et le dévouement dont Shin faut preuve, il reste quelque de borné. Il est très difficile de la faire sortir de ses convictions ou de lui prouver qu’il est en tort. Etant donné qu’il est un être borné, il est très susceptible quand il se rend compte qu’il est en tort. Il n’hésite pas à faire la tête quelques heures, pour cacher sa ‘honte’ comme il dit. Mais il reste quelqu’un de très intelligent et d’agréable !

(Famille) Votre vision de Shin ?
Shin, c’est un être très réservé, malgré le fait qu’il soit très joyeux. Lors des réunions de famille Shin restera avec les membres de la famille, mais restera très calme. D’ordinaire quand il est avec très peu de personne, famille porche, il est très jovial et donne le sourire à son entourage. Mais il est quelque peu réservé lors des grandes réceptions familiales ou des brunchs. C’est lors des grands rassemblements qu’il est devient un être renfermé, mais si vous regardez bien son regard pétille de joie.

(Ex-petite amie) Les bonnes impressions de Shin ?
C’est quelqu’un de très gentil. Malgré notre rupture, il reste une personne proche de moi. Il ne voulait pas couper les ponts car il savait que je tenais énormément à notre lien amical, avant qu’il ne devienne un lien amoureux. Il ne voulait pas me blesser, il a alors pris sur lui. C’est une personne adorable et gentille qui mérite de rencontrer des gens sains d’esprit qui n’useront pas de stratagèmes bizarres pour l’utiliser.

(Copain) Un trait de Shin qui vous fait rire ?
Quand on le regarde aux premiers abords, il ressemble au gars sur de lui, bien dans sa peau et dont le tableau des conquêtes est loin d’être vierge. Pourtant, Shin est un peureux de première, qui refuse d’entrer dans des maisons hantées ou de regarder un film d’horreur ! Il n’est pas forcement fan des films de romance, mais aime beaucoup les films d’action ou policer. Mais tout ce qui touche à l’horreur ce même pas la peine. Il est peureux sur ces points, après c’est un homme comme les autres avec ses secrets et ses ambitions.

(Mère) Des anecdotes croustillantes ?
Shin refuse de l’avouer et de se l’avouer à lui-même : il est atteint de plusieurs phobies. Avant toute chose il est coulrophobique. C’est-à-dire qu’il a peur des clowns et ça depuis son plus jeune âge. Dès qu’il croise un clown il détale comme un lapin et essai d’être le plus loin possible de lui. Il est très loyale et restera toujours proche de ses amis, ne le trahira jamais, mais si vous mettez un clown devant lui, il risque de devenir infidèle.

(Mère) Pourquoi est-il atteint de la coulrophobie ?
C’est un des passages mouvementés de sa jeunesse. Je crois qu’il vous le dira lui-même.

(Père) Des autres infos croustillantes ?
La peur des clowns est une phobie assez rependue et qui ne surprend pas les gens. Shin est atteint d’une phobie qui est assez rare et très particulière. Décelé très jeune par le médecin, cette phobie entrave quelque fois ses études et son travail à temps partiel. Il est agalmatorémaphobique. C’est-à-dire qu’il a peur que les statues dans un musée se mettent à parler. C’est très étrange, personne n’a jamais su d’où venait cette phobie, mais c’est toujours très rigolo de le voir dans un musée lors de conférence. Il essaie de garder fière allure mais au fond de lui, il veut détaler le plus vite possible.

© Mag' -Archives Nationales de Corée du Sud - n° 3894.






Dernière édition par Nam Shin le Ven 28 Fév - 8:41, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Age : 23 ans
Messages : 73
Points : 138
Localisation : Séoul
Emploi/job : employé aux archives nationales
avatar

Admin
Nam Shin
MessageSujet: Re: Nam Shin, le sexopathe analphabète - Mar 25 Fév - 20:56

Suite -


Sinon j'ai aussi une histoire


Life is a Game so Game on!


Je suis né un huit février milles neuf cent quatre-vingt-onze, dans une la petite ville d’Elizabeth Town, en Californie du Nord. Mes parents se sont installés dans cette ville peu de temps après la naissance de ma grande sœur, née à Séoul. Ma mère était une institutrice qui enseignait l’anglais, ainsi que l’histoire dans la petite école primaire de la ville. Mon père était un géologue et physicien très réputé, il faisait les déplacements de Elizabeth Town à la grande ville la plus porche. Nous n’étions pas pauvres, mais ne roulions pas sur l’or non plus. Nous sommes restés que deux frères et sœurs dans notre famille, à grandir aux pieds des montagnes de la Californie du nord. Certains animaux ont séjourné chez nous, rendant notre enfance dès plus joyeuses. Nous avons été élevés dans la culture coréenne, tout en respectant les cultures diverses qu’abritait Elizabeth Town. Malgré le peu de population composant la ville, de nombreuses origines et cultures se mélangeaient.

J’ai été scolarisé dans la petite école d’Elizabeth Town, la « Elizabeth Frist School ». Il y avait qu’une classe par niveau scolaire et les effectifs étaient faible, étant donné le peu de population. Durant mes trois premières années de scolarité, c’était ma mère qui m’avait enseigné les bases. Par la suite j’avais eu la fille de notre voisin, un québécois marié avec une guadeloupéenne. C’était un couple assez atypique et hors des normes, mais très gentil. Leur fille avait grandement irrité de sa mère, avec sa peau mate et ses cheveux de jais. Notre voisine râlait souvent du mauvais temps et du manque de soleil, ce qui faisait bien rire notre famille. Nous étions connus de tout le voisinage comme étant des gens, aimables, gentils et à l’écoute des autres. Malgré les différences culturelles que mes parents avaient rencontrées, ainsi que ma sœur et moi durant notre jeunesse, nous nous étions bien adaptés.

Mes premières années d’études avaient été quelque peu laborieuses, mais j’avais fini par atteindre le niveau moyen de la classe. C’est au collège que mes notes avaient augmenté et que mon intelligence c’était développé. Cependant durant mon second cycle mes parents ont déménagé dans une ville de Californie du Sud, pour le travail de mon père, à Long Beach. J’ai dû quitter les montagnes d’Elizabeth Town et le voisinage, qui pouvait se comparer à une grande famille, pour m’isoler sur un des plages de Californie. J’avais terminé mon second et troisième cycle dans cette ville, m’adaptant, comme toujours aux uses et coutumes. C’est pour commencer mes années universitaire que je suis rentré en Corée du Sud, chez mes grands-parents. Je n’étais pas étranger à la culture coréenne ou à son environnement. Je passais la majorité de mes étés là-bas, ainsi que mes vacances d’hiver. Mes grands-parents étaient une forme de ‘seconds parents’. J’avais donc élu domicile chez eux, avant de pouvoir me financer un appartement.

Ma grande sœur était partie en Corée du Sud, pour terminer ses études en communication internationale. Elle travaillait pour une grande boutique et voyageait beaucoup. Grâce à mon emploi à temps partiel aux archives nationales j’ai pu me financer un petit studio, pas trop grand, mais pas trop petit, avec l’aide de mes parents. Les archives nationales sont un bonus pour mon cursus universitaire dans l’histoire Coréenne. J’ai une vie assez confortable et paisible.

Cependant, j’ai omis des faits importants de ma vie, ne souhaitant pas revivre ces moments douloureux.

Je suis tombé amoureux. D’une inconnue, et pas n’importe laquelle. Je l’avais rencontré dans un petit café, proche du centre-ville de Long Beach. Elle n’était pas occidentale, mais pas non plus asiatique. Elle devait être issue d’un métissage ; elle était belle. Pas une beauté superficielle, une beauté naturelle. Je ne me souviens plus de son visage, mais ses traits étaient fins. Ses yeux étaient bridés mais pas trop, laissant présagé une origine occidentale. Je l’aime. Mais je ne sais pas qui elle est, mais nous sommes liés s’en suis sûr. Lors de notre rencontre, nos regards se sont accrochés et un lien c’est tissé automatiquement.

Je suis aussi atteint de deux grosses phobies, dont une qui est particulièrement bizarre. Atteint de coulrophobie, je ne peux en aucun cas faire face à un clown ou autres spécimens de cirque. À Elizabeth Town, il y a un cirque régulier qui venait tous les trois mois. Une troupe de jongleurs, des animaux et des clowns. Je n’étais pas peureux ni autres adjectifs qualifiant ce sentiment, mais lors d’une prestation un clown est venu trop près de moi et se fut la fin. Je ne me souviens plus exactement des causes de cette peur, et mes souvenirs de cet instant sont très flous et vagues. Mais je présume que j’ai été marqué assez violement.

Outre ma phobie des clowns, je suis atteint d’une phobie un peu à part. C’est une phobie rare que contracte très peu de personne. Logiquement elle  n’interfère nullement dans la vie de tous les jours, étant donné qu’elle cible des ‘objets’ précis. Cette phobie pour le moins rare est de toutes parts très étrange et sa cause de contraction reste indéfinie. J’ai peur que lors d’une visite d’un musée les statues se mettent à parler. C’est étrange, je le conçois parfaitement, mais dans mon travail à temps partiel cette phobie entrave certaines de mes tâches, ainsi que lors de mes études. Des conférences sur l’histoire de Corée, matière que j’étudie à la faculté, se tiennent au sein d’un musée dont les statues sont le principal sujet.

Je suis un être très sociable et amical. Cependant mon cercle d’ami n’est pas forcément le plus large, mais contient que les plus importants. Je suis entouré de mes ‘vrais’ amis et c’est cela qui m’importe.



Et sinon côté luv?

Que pensez vous de la légende du fil rouge? Au tout début, Shin ne croyait pas vraiment à cette légende, n’étant pas un fidèle croyant. Cependant depuis qu’il a rencontré cette jolie blonde aux yeux verts, faut croire qu’il se pose des questions sur cette légende !
Vous vous découvrez des sentiments pour votre pire ennemi, votre première réaction? Certainement, Shin ira consulter un médecin le plus vite possible, peureux comme il est !
Si je vous disais que j'étais celui qui a mis le bazar dans votre vie, vous le prendriez comment? Il trouvera un moyen de te défoncer la face, mon coco !
Tu préfères Justin Bieber ou Justin Timberlake? Pourquoi? Infinite ça compte ? Aucun des deux, il est plus musique traditionnel et jazz.
Sinon, je suis célibataire moi aussi.... Ca vous dirait un café? Désolé son cœur est prit !




Dernière étape!


Parlez nous un peu de vous en IRL, vos pseudos, ce que vous aimez ~ N'oubliez pas de remplir le spoiler juste en dessous!
Mot de passe:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Age : 23 ans
Messages : 73
Points : 138
Localisation : Séoul
Emploi/job : employé aux archives nationales
avatar

Admin
Nam Shin
MessageSujet: Re: Nam Shin, le sexopathe analphabète - Ven 28 Fév - 8:36

Félicitation

"pour le meilleur et ... pour le pire !"

Tu es validé ! Désormais tu es libre de voiler de tes propres ailes ! Tu peux commencer par te faire des amis, qu'en dis-tu ? C'est par ! Mais aussi faire ta compta' ! Parce que savoir gérer ses rps c'est une bonne chose, alors viens par là, c'est ici! Faut aussi penser que tu ne vas pas coucher sous les ponts, alors viens te trouver une habitation on a tout ce qu'il faut par chez nous ! C'est par ici. Je suis sûr qu'on va trouver ton bonheur ! Tu peux aussi, et je t'invite fortement, à commencer à rp ! Prend ton courage à deux mains et va nous écrire un magnifique rp.
N'oublies pas la règle numéro une ici, c'est de s'amuser ! On compte sur toi pour t'éclater !
N'hésites pas à rejoindre les autres membres dans le flood et à contacter l'administration si besoin !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Nam Shin, le sexopathe analphabète -

Revenir en haut Aller en bas
 

Nam Shin, le sexopathe analphabète -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar
» Wanted, renom de Shin Alkar
» kang raina ✎ shin min-ah
» The last Round of Shin Alkar[Der Richter, Rang A, Solo, Evacuation.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inconvenient truth :: Administration :: Fiche membre-